En France, le laxisme judiciaire est une réalité incontestable. Pour le prouver, j’ai réuni dans cet article un certain nombre d’exemples d’affaires qui devraient interpeller toute personne se préoccupant plus des intérêts des victimes que des coupables en France.

En effet, cela fait plusieurs années que je suis enragé à chaque fois que je découvre qu’un crime ou un délit a été commis par un délinquant qui a déjà une cinquantaine de condamnations à son actif.

Comment peut-on imaginer une seule seconde qu’une telle personne ne va plus recourir à la délinquance ? Pensez-vous franchement que la justice a un quelconque effet sur un homme qui a déjà été condamné 50 fois ? Qui sait très bien qu’il n’a rien à craindre de la justice française ?

 Le laxisme judiciaire se matérialise de 3 différentes manières : 

  • Des peines ridicules sont appliquées pour des incidents souvent graves.
  • Les peines sont toujours allégées au bout d’un certain temps, de sorte que la peine prononcée ne soit jamais la peine appliquée.
  • Les récidivistes sont non seulement relâchés sans problème, mais en plus le risque de récidive n’est quasiment pas pris en compte dans les nouvelles condamnations des récidivistes.

Pour ces raisons, nous aboutissons à des situations insupportables de laxisme judiciaire qui ne peuvent qu’abasourdir et tourmenter l’honnête Français.

 Ainsi, dans ce pays de moins en moins français, si vous êtes coupable de viol, le code pénal prévoit 15 ans de prison ferme, mais en général, vous vous en tirerez avec 8 ans, et vous sortirez en réalité au bout de 4 ans. Et bien souvent, le criminel récidive avant même la fin de la peine qui était prononcée, mais pas appliquée ! Je ne grossis même pas le trait : c’est exactement ce qui se passe en France, et je le prouve dans les exemples que je mets en avant dans la suite de l’article : Elise Fauvel et Julien Tesquet ont été tués en 2015 par un Rwandais qui avait pourtant été condamné pour viol en 2011 à 8 ans de prison ferme !

 La justice dite française a donc le sang d’Elise Fauvel et de Julien Tesquet sur les mains, tout comme le sang de milliers d’autres innocents agressés, volés, frappés, violés ou tués par des criminels qui ont été libérés plus tôt ou qui ont été puni à des peines ridicules au regard de leurs actes. 

Dans les affaires que je liste ci-dessous, vous constaterez que de très nombreux accusés ont déjà des dizaines de condamnation à leurs actifs : “19 condamnations”, “condamné pour la 44e fois”, “73 antécédents judiciaires”, “déjà condamné 27 fois”, “40 antécédents”… Après tout, qui n’a pas le droit à une 28e chance ? Qui n’a pas le droit à une 45e chance ? Qui n’a pas le droit à une 74e chance ?

Je n’ai même pas cherché à être exhaustif ou à trouver les exemples les plus choquants : ces preuves de laxisme judiciaire ne sont que articles que j’ai vu passer au cours des derniers mois et que j’ai archivés. 

La justice de notre pays se préoccupe bien plus des coupables que des victimes, puisqu’elle libère et laisse en liberté des hommes dangereux, dont les futures victimes ne semblent pas préoccuper les juges de ce pays.

L’idéologie de gauche, à l’origine du phénomène

Pour comprendre l’origine de ce laxisme judiciaire, il y a 2 points à prendre en compte. Le premier est qu’une très grande partie des magistrats en France sont de gauche, voire d’extrême-gauche, et leur idéologie imbibe leurs décisions judiciaires. Le deuxième point à prendre en compte est que la majorité des délinquants sont étrangers [preuves], au sens où ils n’ont pas de sang français, mais le plus souvent du sang africain. 

 Or l’idéologie dominante (de gauche) promeut très activement l’ethnomasochisme et la haine de soi au point qu’elle arrive constamment à tenir “la société” pour responsable des actes de certains immigrés délinquants voire criminels multirécidivistes.

  • Votre fils s’est fait lyncher pour une cigarette refusée ? C’est parce qu’ils se sentent exclus de la société française raciste !
  • Vous vous êtes fait voler votre téléphone ? C’est parce qu’ils sont issus de quartiers populaires et défavorisés !
  • Votre fille s’est fait violer en sortant de la station de métro ? C’est parce qu’ils ne maîtrisent pas les codes culturels occidentaux !

J’exagère à peine le trait, car des dizaines d’affaires judiciaires témoignent de ce laxisme insupportable. La gauche, dans son retournement complet des valeurs, a bien plus de compassion pour un délinquant condamné 30 fois que pour sa prochaine victime.

Les coupables ne sont jamais responsables de rien, ils sont bons par nature, s’il y a un incident, c’est forcément la faute de la société, de l’exclusion, du racisme, des institutions, etc, etc. Ce raisonnement s’applique d’ailleurs également par la justice aux Français blancs, sauf s’ils sont d’extrême-droite bien sûr, parce que dans ce cas, ils seront sévèrement punis. 

Rappelons par exemple qu’Esteban Morillo, coupable de s’être défendu face à une bande d’antifas dont l’un des membres est mort après avoir reçu un coup de poing, a été condamné à 11 ans de prison ferme, alors qu’une telle condamnation est extrêmement rare pour un homicide involontaire.

Le laxisme judiciaire en preuves

Je vous laisse maintenant lire quelques exemples représentatifs de ce laxisme judiciaire meurtrier en France, dont les responsables sont au premier chef les magistrats, et dans un second temps, tous les lâches qui se sont soumis un jour au politiquement correct, laissant par là même la gauche étendre son influence sur tous les secteurs du pouvoir en France. 

Déjà condamné 19 fois, dont une pour assassinat, un homme musulman cambriole, frappe et défèque sur un vieillard de 85 ans.

Un homme musulman de 53 ans a pris 18 mois de prison ferme car il a volé, frappé et déféqué sur un vieillard de 85 ans qu’il venait de cambrioler. 

Plus précisément, il est venu cambrioler ce vieil homme mais il y retourne car il a oublié ses chaussures. L’homme cambriolé avait entre temps appelé la police.

Il s’est alors fait frapper, puis déféqué dessus. Je répète : le musulman de 53 ans a déféqué sur sa victime de 85 ans avant de lui maculer le visage d’excréments.

Lorsque les policiers municipaux arrivent, le cambrioleur est encore là, et les insulte copieusement, les menace de mort et de carnage : il hurle à plusieurs reprises “Allah Akbar, je vais revenir avec une voiture, tout défoncer, faire un carnage”.

Le prévenu a déjà été condamné 19 fois, dont une pour assassinat (source).

Un Rwandais, condamné à 8 ans de prison en 2011 et interdit de territoire, tue Elise (qu’il viole) et Julien… en 2015.

L’affaire n’est malheureusement que trop représentative du laxisme judiciaire suicidaire en France. Jean-Claude Nsengumukiza est un Rwandais arrivé en France en 2002. Il multiplie alors les crimes et délits, puisqu’il est condamné 14 fois. En 2006, il s’était introduit dans un appartement où vivaient 2 cousines en escaladant la façade de l’immeuble. Il s’était dévêtu et glissé dans leur lit avant que l’une d’elles appelle la police. Deux jours plus tard, il avait abordé une femme dans la rue et la menaçait avec 2 armes de poing de l’escorter à son domicile. En 2009, il s’introduit chez une femme en passant par la fenêtre de son appartement et la viole. Il est seulement condamné à huit ans de prison pour viol en 2011, et interdit du territoire français.

Elise Fauvel Julien Tesquet laxisme judiciaire
Elise Fauvel et Julien Tesquet ont été tués un Rwandais libéré au bout de 4 ans, alors qu’il était condamné à 8 ans de prison ferme

Il est cependant libéré 4 ans après, à la mi-novembre 2015. Un mois plus tard, il tue Julien Tesquet puis viole Elise Fauvel avant de l’étrangler à mort elle aussi.

 L’Etat dit français a le sang de ces deux personnes sur les mains (source).

Alors qu’il venait de sortir de prison pour viol, Jaouad Oubadriss a été condamné pour agression sexuelle.

Jaouad Oubadriss a violemment agressé sexuellement une jeune fille en pleine rue. Il avait été condamné en 2012 à douze ans de prison pour viol, et venait d’être libéré fin mai après sept ans de détention.

Jaouad Oubadriss, 40 ans, a violemment agressé sexuellement une jeune femme dans la rue, le 21 juillet 2019. Il était sorti de prison 2 mois plus tôt, après 7 ans de détention, alors qu’il était condamné à… 12 ans de prison ferme pour viol. L’Etat français, par son incompétence et son irresponsabilité, est donc responsable de l’agression sexuelle de cette victime âgée de 30 ans.

 Le casier judiciaire de Jaouad Oubadriss comportait 12 condamnations, dont deux pour des faits à caractère sexuel. Le laxisme judiciaire encourage les coupables aux dépens des victimes (source).

Un homme de 45 ans viole et tue une jeune fille de 13 ans, 22 ans après avoir déjà violé une autre fille de 13 ans.

Le 25 avril 2018, un père de famille de 45 ans a violé et tué Angélique Six, une jeune fille de 13 ans. En réalité, son casier judiciaire était déjà bien fourni puisqu’en 1996, il avait déjà été condamné pour « viol avec arme sur mineure de moins de 15 ans » (il avait violé une mineure de 13 ans), « attentats à la pudeur aggravés » et « vol avec violence » (sur une quinquagénaire qu’il avait menacé avec un cutter au cou, et qu’il voulait initialement agresser sexuellement).

 Après le viol de 1996, il a été condamné à seulement 9 ans de prison. Le jour du procès, il s’était excusé auprès de la victime, mais c’était évidemment très insuffisant. Voici les paroles de cette première victime :

“Un individu qui demande pardon à une jeune fille qui a tout perdu, sa virginité, son innocence. Neuf ans c’est rien du tout. Moi, il m’a bousillé ma vie.”

Oui, neuf ans, c’est rien, mais pour la justice française, les victimes ne comptent pas. Seules les criminels doivent être choyés (source).

2 agresseurs lyonnais avaient 40 et 44 antécédents judiciaires. 

Le 2 septembre 2019, 2 jeunes sont victimes d’une violente agression “gratuite” à Lyon. Ils sont passés à tabac par 3 individus. L’un des agresseurs a sauté à pieds joints sur la tête d’une des victimes avant de s’enfuir. Les victimes ont été transportées à l’hôpital et ont reçu 15 et 21 jours d’ITT.

 Tous les agresseurs étaient connus des services de police : 44 antécédents pour le premier, 40 antécédents pour le 2e, et seulement 2 antécédents pour le 3e.

Tout le monde a droit à une 45e chance ? (source)

A 16 ans (30 antécédents judiciaires), il attaque au couteau un jeune homme après lui avoir réclamé une cigarette.

A Lyon en juillet 2020, une agression a eu lieu après qu’un adolescent de 16 ans a réclamé une cigarette à un jeune homme de 24 ans. Il lui a asséné 2 coups de couteaux, au torse et à la tête. L’agresseur de 16 ans était déjà connu pour 30 antécédents judiciaires. Laxisme judiciaire quand tu nous tiens ! (source)

Un Lyonnais aux 73 antécédents judiciaires menace une pharmacienne avec un couteau.

Début août 2020, un Lyonnais de 23 ans, ayant déjà 73 antécédents judiciaires à son actif, a été interpellé à Vénissieux après avoir menacé au couteau une préparatrice en pharmacie (source).

Un homme déjà condamné 2 fois pour viol a agressé sexuellement une jeune femme.

En août 2020, un homme de 60 ans a agressé sexuellement à Laxou une jeune femme de 23 ans qui rentrait chez elle. Son casier judiciaire est déjà bien rempli:

  • un attentat à la pudeur en 1982
  • un viol dans le Var en 1984 (puni de 10 ans de prison…)
  • un viol avec arme en 1993 dans les Côtes d’Armor 

Vous remarquerez qu’il n’aurait même pas pu techniquement faire ce viol en 1993 s’il avait effectivement passé 10 ans en prison… (source)

Un “Niçois” de 29 ans (Anass M.), insulte les policiers et leur crache dessus mais échappe à une 26e condamnation

Anass M. est un jeune Niçois de 29 ans qui était allé faire ses courses ivre. La police municipale sont intervenus, il les a insulté avant de leur cracher dessus.

Trente mentions, dont 25 condamnations, se trouvent dans son casier judiciaire. Mais il a été déclaré “irresponsable”, donc échappe à une 26e condamnation (source).

Farid G., déjà condamné 27 fois, agresse une malvoyante en fauteuil roulant.

Le 16 juillet 2020 à Nantes, Farid G. a agressé une femme malvoyante et en fauteuil roulant, pour lui voler son téléphone. Il en a également profité pour lui cracher dessus pendant l’agression.

L’agresseur a été condamné à un an de prison ferme : c’est sa 28e condamnation… (source)

Ashref, 42 ans, est condamné pour la 44e fois.

En juin 2020, Ashref S. est condamné pour la 44e fois, à 8 ans de prison pour avoir escroqué 230 personnes depuis sa cellule. La prison est tellement une habitude pour lui qu’il a concédé à l’ouverture de l’audience qu’il “fait partie des murs” (source).

Un Sénégalais fracture la mâchoire d’un infirmier, il était déjà condamné 27 fois, notamment pour viol.

Le 7 août 2018, Moussa, un Sénégalais, est complètement ivre lorsqu’il arrive aux urgences. Il y fracture la mâchoire d’un infirmier avec un grand coup de pied dans la figure. Il avait déjà 27 condamnations au casier judiciaire, dont une une pour viol (source).

Un jeune de 23 ans condamné pour la 30e fois insulte la cour et exhibe son sexe lors du verdict.

Après avoir importuné une jeune fille, un “jeune” de 23 ans a tabassé un moniteur de kayak qui s’interposait (entre 20 et 30 coups de poing) avant d’essayer de le noyer. Au tribunal correctionnel de Toulouse, où il était convoqué pour la 30e fois, alors que le juge lui apprenait que sa peine était inférieure à ce qui venait d’être requis par le procureur, le jeune se met à copieusement insulter la cour, avant de montrer son sexe par 3 fois.

Gageons que la cour n’a pas regretté sa clémence judiciaire pour autant… (source)

Hamid, 24 mentions à son casier judiciaire, attaque son frère au couteau en juillet, après être sorti de prison en juin 2020

Hamid a 40 ans et est chômeur. Le 4 juillet 2020, il agresse son frère avec un couteau (en lui portant des coups) et menace de le tuer.

 La représentante du ministère public requiert 4 ans de prison, dont 3 ans ferme. Il a déjà 24 mentions à son casier judiciaire (source).

En 1996, à 15 ans, Khtab El Hailoufi tuait de 2 coups de couteau un jeune de son âge. Il a évidemment replongé dans la violence depuis.

En septembre 1996, alors qu’il n’a que 15 ans mais déjà 17 condamnations au casier judiciaire, Khtab El Hailoufi croise dans la rue Nicolas Bourgat, un jeune blanc du même âge. Il lui met une claque, Nicolas se défend, avant de prendre 2 coups de couteau qui le tuent. Khtah sera condamné en 1997 à dix ans de prison. Il n’en fera évidemment que sept ans et demi.

Nicolas Bourgat
Nicolas Bourgat, tué à 15 ans par un Maghrébin pour s’être défendu contre une agression gratuite.

 Le père de Nicolas Bourgat, Michel Bourgat, médecin engagé en politique à l’UMP, niais parmi les niais, n’aura de cesse d’empêcher les récupérations politiques. Que la vie de son fils vaille 7 ans de prison ne semble pas l’insurger. Non, ce qui l’insurge, c’est qu’on puisse vouloir tirer des conséquences du réel pour éviter qu’un nouveau Nicolas se fasse tuer “gratuitement” par un nouveau Khtab.

  La suite des aventures du Maghrébin n’ont rien d’étonnant : 10 ans plus tard, à 25 ans, il a été condamné à 4 ans d’emprisonnement. En juillet 2006, il avait forcé la porte du domicile de sa sœur aînée, menacé d’égorger tout le monde, et enlevé sa jeune sœur, qui vivait là. Le mois précédent, il avait agressé le directeur d’une école maternelle et une enseignante, qui refusaient de le laisser partir avec ses nièces de 2 et 4 ans. Le même mois, il avait frappé et mordu sa petite amie. Les années se suivent et se ressemblent puisqu’en 2018, il était à nouveau condamné à 2 ans de prison pour évasion et violences policières (source).

Un homme déjà condamné plusieurs fois est soupçonné de viol sur un enfant de 4 ans.

Un homme de 43 ans a été écroué en juillet 2019 car il est soupçonné d’avoir violé un enfant de 4 ans dans un jardin public. L’homme était “déjà condamné plusieurs fois par la justice dans le passé”. (source)

NB : L’excellent ouvrage “La France, Orange Mécanique” de Laurent Obertone donne également un grand nombre de preuves du laxisme français en matière de justice.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. Quel laxisme ?
    Il s’agit juste de développement VERT !

    La preuve :
    Voilà des faits pour lesquels nous n’avons pas le nom des gentils “sauvageons”, certainement des Normands…

    https://francais.rt.com/france/78188-beziers-six-policiers-blesses-situation-cahotique-syndicat-nuiteux

    https://francais.rt.com/france/78192-ils-ont-tabasse-grand-mere-temoignage-glacant-commercante-palavas-les-flots

    Voilà la ridicule contre-mesure qui devient systématique, très mal faite comme de coutume…
    L’équipe d’avant, elle au moins s’automutilait pour rendre la chose crédible, même s’ils se faisaient prendre à chaque fois.

    https://francais.rt.com/france/78193-fous-camp-bougnoule-insulte-menace-mort-maire-givors-plainte

    Quel acte de barbarie sans nom, vous rendez-vous compte une lettre qui dans le code pénal est plus répréhensible qu’une attaque à main armée en réunion.
    Fichtre c’est vraiment terrifiant, on lui envoie du courrier, quel outrage ça c’est pour l’humilier parce que potentiellement l’enrichissant maire ne sait pas lire le céfran…

    Soyons certains que jamais nous ne retrouverons l’expéditeur-destinataire de la lettre. (sic)
    C’est un peu comme les tags sur les lieux de culte, faits à l’envers avec des fautes d’orthographe; dont on retrouve la victime-coupable en ne cherchant pas bien loin parce que le génie a oublié de mettre un timbre !!!

    J’adore les titres des suprématistes blancs de chez RT, on sent bien que le communisme est très loin derrière l’agent du KGB et sa population votant encore à 25% coco.

    Leur façon de titrer le sujet est telle qu’on croirait le maire insulté dans la rue, quasiment un pogrom alors qu’il s’agit d’un courrier auto-envoyé .
    Pas besoin d’attendre l’enquête pour se prononcer, Mr X.Dupond-Durand est reconnu coupable sans la moindre investigation.
    Chacun sait à quoi ressemble un Dupond-Durand, on qualifie cela de style caucasien mais ils n’ont pas osé ce serait “raciste”. Ce serait un peu comme si on forçait tous les Durand à se mettre à genoux pour expier les fautes collectives de toute leur race du fait de l’acte d’un seul flic des USA…
    On ne ferai pas tant d’amalgames ni d’essentialisation n’est-ce pas ^^

    Un maire enrichissant et victime de discrimination systémique, élu par pur racisme des Gaulois de la France périphérique.
    Grivors c’est le fin fond du trou des fesses de la France, en Auvergne, une ville de 19000 habitants autant dire un quasi village de sales Gaulois.
    C’est qu’ils en ont de la chance les Grivois, ils sont enrichis par un génie Algérien s’étant présenté sous la divine couleur verte qui lui rappelle le beau ciel bleu de son pays.
    Il leur apportera le développement durable (espérons pas trop durable) qu’il leur a promis, sans pour autant citer précisément : le développement de quoi …??? (sic)

    Nous attendons avec impatience la prochaine loi qui sanctionnera les Gaulois de ne pas aimer le goût de l’huile d’olive et d’y préférer l’huile de pépins de raisin.
    Le crime de non-amour c’est pour bientôt.

    J’adore ces grands génies qui comparent des cailloux, des surins, des mortiers et autres voitures armes par destination avec de la peinture, de l’encre.
    Déconnez pas parce que le papier ça peut couper si on le manipule trop vite.
    Soyons précis, au pays de l’hala-E-citée le crime des crimes est une tranche de jambon tombée au sol dans le caniveau en face d’un lieux de culte .
    On devrait faire interdire les caniveaux et les faire tous démonter, on fera comme “au pays” on regardera les rues s’inonder à chaque petit crachin.
    Puis on devrait interdire le papier, les crayons, puis démanteler la Poste au nom du développement VERT !!!

    Quelle richesse mes amis.
    Bon, je retourne bosser, taper un peu au clavier me permet de me détendre de mes travaux de sous-développé, inculte, sauvageon, barbare, sociopathe, supposément mécréant et criminel…supposément mais quand-même fort probablement.

    PS : De mauvaises langues disent que la mairie verte prévoit des formations obligatoires de torchage de fesses à l’eau au nom de l’écologie.
    C’est vrai qu’avec le réchauffement climatique l’eau se fait rare, puis c’est plus facile à transporter et plus hygiénique que trois feuilles de papier; tout le monde le sait.
    Quel surdéveloppement mes amis, la technologie à portée de main, enrichissement !
    Les verts ne sont jamais en passe d’idées quand il s’agit de parler de merde .
    Heureusement que nous sommes enrichis culturellement par les verts (rouge dedans) sinon nous serions encore sous développés comme à l’époque de Saint Pierre. (sic)

    Repentez-vous d’être rétifs à l’a-civilisation !
    (“a” comme préfixe = privatif, serions-nous donc privés de civilisation in fine ? )

    OSA

  2. Dénoncer tout cela n’aura aucun effet tant que l’on ne militera pas pour l’élection des juges qui permettrait aux citoyens de remplacer ceux qui n’appliquent pas les peines prévues par nos lois par d’autres juges qui seraient prêts à le faire. De peur de se retrouver au chômage, même les premiers nommés pourraient changer d’attitude. En attendant, un premier pas consisterait à obtenir l’abolition de la réduction automatique des peines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *