Comme vous le savez sans doute, le Capitole a été “envahi” par des partisans de Trump hier. 

Contrairement aux manifestations des Black Lives Matter qui étaient acclamées par l’ensemble des médias malgré des semaines de pillage et des dizaines de quartiers mis en feu… 

Cette insurrection (qui n’a donné lieu à quasiment aucun pillage ou aucune casse) a été qualifiée de “danger pour la démocratie”, de “menace fasciste”, et de toutes ces billevesées qu’on a désormais l’habitude d’entendre dans les médias.

Je n’ai pas l’habitude de réagir directement à l’actualité, mais je suis tombé sur un court billet de Jonathan Sturel qui livre quelques remarques très pertinentes sur le sujet, et je me permets de les relayer (c’est tout le texte en italique).

Les médias veulent des émeutes et du chaos pour avoir des arguments contre Trump 

L’immonde Twitter vient encore de se faire remarquer de la pire manière. Il y a une heure environ, Trump publie sur son compte une courte vidéo d’une minute dans laquelle il appelle au calme et demande aux manifestants de rentrer chez eux pacifiquement.

Twitter bloque les fonctionnalités de ce tweet ! Impossible de mettre un commentaire, un pouce, et surtout impossible de le retweeter ! Autrement dit, l’appel au calme de Trump est empêché par Twitter d’atteindre les manifestants, alors qu’en toute logique cet appel devrait au contraire être largement diffusé par tous les médias qui prétendument déplorent ces violences. Le comble est que Twitter justifie le blocage de ce message à cause des risques de… violences ! Tout simplement surréaliste.

La réalité est que Twitter et les médias VEULENT des émeutes et du chaos afin d’en faire des arguments contre Trump.

Marine le Pen n’est pas de notre camp, elle est nuisible à nos idées nationales

Marine le Pen a rejoint le camp de l’anti-trumpisme gaucho-médiatique, sans surprise puisque d’une manière générale Marine le Pen rejoint toujours le giron gaucho-médiatique. Alors que son rôle était, sans forcément défendre Trump bec et ongles, au moins d’apporter un peu d’équilibre au discours médiatique français qui est intégralement hostile à Trump, c’est-à-dire en fait au trumpisme qui est un patriotisme américain. Cette femme qui a passé les dernières années à se vendre à ses adversaires pour s’en faire accepter n’en sera pas moins la cible d’un «barrage républicain» dès qu’elle sera au second tour en 2022.

Mélenchon est intégralement un ennemi de la France, des Blancs, et même de la classe ouvrière blanche

Mélenchon, fidèle à lui-même, s’est déchainé hier sur Twitter contre les manifestants trumpiens. Il a ni plus ni moins appelé à ce que la police leur passe sur le ventre et piétine leurs cadavres. Cette ordure qui prétend avoir embrassé le parti du peuple contre les élites, lorsqu’il voit un peuple de travailleurs en sabots, en bleu de travail, les mains caleuses et le dos voûté par la besogne des champs et des ateliers, s’en venir bousculer dans leur confort la clique des cols blancs en costards, au lieu d’y voir une merveilleuse application de ses prétendues velléités plébéiennes, d’y voir la symbolique et l’esthétique de l’affrontement entre les petites gens qui souffrent et les puissants qui règnent, il préfère le dénoncer violemment comme l’ordure embourgeoisée qu’il est.

Cette insurrection était bien éloignée d’un danger fasciste…

D’après les images qui circulent, les méchants insurgés qui ont colonisé le Capitole, qui ont pu circuler dans les couloirs et les bureaux tranquillement, en sont finalement ressortis sans bousculer une chaise. Le Capitole est impeccable. On imagine malheureusement assez bien dans quel état il serait aujourd’hui si hier c’était la vermine antifa et les hordes BLM qui avaient forcé le passage. Nous avons vu il y a quelques mois leur soif de destruction, leur appétit pour les graffitis et leur passion pour le démantèlement. Le trumpisme est un patriotisme, c’est-à-dire aussi un civisme. Il n’y a que la gauche cosmopolite qui détruit.

J’ajouterai d’ailleurs qu’une militante pro-Trump, Ashli Babbitt, ancienne militaire qui n’a jamais été délinquante, a été tuée par balle lors des événements. Bizarrement, personne ne retiendra son nom, contrairement à une ordure comme George Floyd qui était un délinquant multi-récidiviste…

Plus que jamais, nos ennemis ont le pouvoir

Les temps qui viennent seront difficiles. Nos ennemis mortels, ceux qui veulent détruire le monde blanc et qui l’assument complètement, sont à la tête de la première puissance mondiale. Nos nerfs vont être mis à rude épreuve, nous allons assister à des événements, des décisions, des réformes, qui vont nous faire beaucoup de mal. Il nous faudra de la force et de la résilience.

Mais ça ne durera pas éternellement

Ne vous empoisonnez pas avec toutes les informations négatives que vous apporte l’actualité.

Concentrez-vous sur vous même, et sur votre famille. 

Cultivez-vous, faites du sport, communautarisez-vous avez des gens fiables et sains, et essayez de vivre une vie heureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *