Les personnalités humaines sont résumées en cinq grands facteurs : OCEAN

Big Five, modèle de personnalité ? Vous avez probablement déjà entendu parler de MBTI, d’ennéagramme ou de test des couleurs…

Ce sont des tests de personnalité très populaires, en particulier le MBTI, qui classe les gens selon 16 personnalités et que vous pouvez passer très simplement sur Internet.

Ces tests ne sont pas dénués d’intérêt mais ils manquent de rigueur, et ils sont très peu utilisés dans la littérature scientifique.

Le modèle utilisé est le modèle du Big Five, qui correspond aux 5 traits centraux de la personnalité, établis dans les années 1980-1990 : en effet, il est apparu que les différences individuelles en termes de comportements pouvaient s’organiser en cinq grands facteurs (Goldberg, 1990; McCrae & Costa, 1987).

Ces facteurs sont : l’agréabilité, l’extraversion, le névrosisme (ou neuroticisme), la conscienciosité et l’ouverture. Chacun de ces grands facteurs possède 2 différents aspects, et de manière encore plus précise on peut les subdiviser en 6 facettes.

Dans cet article, nous allons définir plus précisément à quoi correspondent ces cinq facteurs sans rentrer dans les détails au niveau des aspects et des facettes.

Note : Le modèle de personnalité du Big Five est parfois également appelé modèle “OCEAN” en référence aux initiales des cinq facteurs en anglais (Openness, Conscientiousness, Extraversion, Agreeableness, Neuroticism).

Agréabilité

L’agréabilité comprend des traits liés à l’altruisme, comme l’empathie et la gentillesse. Le caractère agréable implique la tendance à la coopération, le maintien de l’harmonie sociale et la considération des préoccupations des autres (par opposition à l’exploitation ou à la victimisation des autres).

L’agréabilité dans le modèle du Big Five décrit la tendance d’une personne à faire passer les besoins des autres avant les siens et à coopérer plutôt qu’à rivaliser avec les autres. Les personnes qui ont un niveau élevé d’agréabilité éprouvent beaucoup d’empathie et ont tendance à prendre du plaisir à servir et à prendre soin des autres. Ils sont habituellement confiants et indulgents.

Les personnes qui ont un faible niveau d’agréabilité ont tendance à éprouver moins d’empathie et à faire passer leurs propres préoccupations avant les autres. Elles sont souvent décrites comme hostiles et compétitives. Elles ont tendance à avoir des relations plus conflictuelles et se disputent souvent avec les gens.

Extraversion

L’extraversion reflète à la fois la sociabilité, l’affirmation de soi et l’émotivité positive. L’extraversion décrit l’inclination d’une personne à rechercher la stimulation du monde extérieur, en particulier sous la forme de l’attention d’autres personnes. Les extravertis s’engagent activement avec les autres pour gagner l’amitié, l’admiration, le pouvoir, le statut, l’excitation et l’amour. Les introvertis, quant à eux, conservent leur énergie et ne travaillent pas aussi dur pour obtenir ces récompenses sociales.

 L’extraversion dans le modèle OCEAN semble être liée à l’avantage émotionnel qu’une personne retire de l’atteinte d’un objectif. Alors que tout le monde connaît des victoires dans la vie, il semble que les extravertis sont particulièrement enthousiasmés par ces victoires, surtout lorsqu’elles attirent l’attention des autres. Obtenir une promotion, avoir une nouvelle idylle, ou gagner un prix sont des événements susceptibles d’apporter une grande joie aux extravertis. En revanche, les introvertis ne ressentent pas autant d’euphorie dans les réalisations sociales. Ils ont tendance à se contenter d’une vie simple et tranquille, et ils cherchent rarement à attirer l’attention des autres.

Névrosisme

Le névrosisme décrit la tendance d’une personne à éprouver des émotions négatives, y compris la peur, la tristesse, l’anxiété, la culpabilité et la honte. Bien que chacun ressente ces émotions de temps à autre, certaines personnes y sont plus sujettes que d’autres. Ces émotions apparaissent généralement en réaction à une menace perçue, par exemple face au danger, ou après avoir fait quelque chose de moralement répréhensible.  Cependant, tout le monde n’a pas la même réponse à une situation donnée. Les personnes ayant un score haut en névrosisme sont plus susceptibles de réagir à une situation par la peur, la colère, la tristesse, etc, contrairement à ceux ayant un score faible, qui auront plutôt tendance à balayer leur malheur et à passer à autre chose.

Conscienciosité

La conscienciosité décrit la capacité d’une personne à faire preuve d’autodiscipline, d’organisation et de contrôle afin de poursuivre ses objectifs. Les personnes ayant un haut score en conscienciosité sont organisées et déterminées, et sont capables de renoncer à une gratification immédiate au profit d’une réussite à long terme. Ceux ayant un score bas sont impulsifs, désordonnés et facilement déviés de leurs objectifs.

Le concept de conscienciosité dans le Big Five se concentre sur un dilemme auquel nous sommes tous confrontés : dois-je faire ce qui me fait du bien maintenant, ou plutôt faire ce qui est moins amusant mais qui sera payant dans le futur ? Certaines personnes sont plus susceptibles de choisir de s’amuser dans le moment présent, et sont donc peu consciencieuses. D’autres sont plus susceptibles de travailler avec acharnement à l’atteinte de leurs objectifs et, par conséquent, ont une conscienciosité plus élevée.

Ouverture

L’ouverture décrit la tendance d’une personne à penser de façon abstraite et complexe. Elle est liée à l’intérêt et à la capacité de s’occuper de stimuli complexes et de les traiter. L’ouverture reflète l’imagination, la créativité, la curiosité intellectuelle et l’appréciation des expériences esthétiques

 Les personnes ayant un haut score en ouverture ont tendance à être créatives, aventureuses et intellectuelles. Elles aiment jouer avec les idées et découvrir de nouvelles expériences. Les gens peu ouverts ont tendance à être pragmatiques, conventionnels et focalisés sur les choses concrètes. Ils ont tendance à éviter l’inconnu et à suivre les voies traditionnelles. 

 Dans le modèle OCEAN, l’ouverture est étroitement liée à l’intérêt qu’une personne porte à l’art et à la culture. Les personnes très ouvertes ont tendance à apprécier les arts et à rechercher des formes inhabituelles et complexes d’expression personnelle. Les personnes peu ouvertes se méfient souvent des arts et préfèrent se concentrer sur des activités plus pratiques.

Big Five, modèle de personnalité : Conclusion

Connaître le modèle du Big Five (OCEAN) est fondamental lorsqu’on souhaite s’intéresser à la psychologie de la personnalité et nous réutilisons cette notion dans plusieurs articles de ce blog, par exemple lorsque nous nous penchons sur les différences de personnalité entre les hommes et les femmes.

Sources :

Goldberg, L. R. (1990). An alternative ”description of personality”: The Big-Five factor structure.

McCrae, R. R., & Costa, P. T. (1987). Validation of the five-factor model of personality across instruments and observers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *