“La France Interdite” de Laurent Obertone est le meilleur ouvrage qui ait été publié récemment sur l’immigration en France. En effet, c’est le livre le plus complet sur le sujet, et il est extrêmement bien sourcé. Chaque affirmation est prouvée par une ou plusieurs sources, et elles sont toutes rassemblées sur 50 pages à la fin du livre. 

Laurent Obertone s’était fait connaître avec l’excellente enquête “La France, Orange Mécanique”, qui documentait l’ensauvagement de la France en abordant l’épineux sujet de l’augmentation de la criminalité en France depuis quelques décennies, et son lien direct avec l’immigration extra-européenne. (J’ai d’ailleurs repris plusieurs des références de Laurent Obertone dans mon article sur la surcriminalité des individus issus de l’immigration extra-européenne.) Il avait notamment eu une publicité de la part de Marine Le Pen, et a même été invité sur le plateau d’“On N’est Pas Couché”, où 2 journalistes enragés essayaient de lui faire dire qu’il était un vilain d’extrême-droite… Malgré leurs efforts pour diaboliser Obertone, “La France, Orange Mécanique” s’est vendue à plus de 200 000 exemplaires.

En 2015 est publié le 2e essai du triptyque sur la France : “La France, Big Brother”, qui étudie le conditionnement des masses par le “système médiatico-politique” (médias, gouvernement, experts, idéologues, etc). Laurent Obertone y explique brillamment comment l’homme occidental contemporain est devenu un animal domestique, conditionné par la télévision, l’Education Nationale et le “journalitarisme”. Il démolit également les dogmes du féminisme et prouve l’escroquerie de ce mouvement dévoyé et nuisible pour les intérêts des femmes occidentales.

Laurent Obertone a également publié en 2016 le roman d’anticipation “Guérilla”, qui imagine comment pourrait se déclencher une guerre civile en France, puis les premiers jours suivant le début des affrontements, vus à travers les yeux de différents personnages. Un deuxième tome est sorti en 2019. Malgré une exposition médiatique extrêmement limitée, ces romans sont des succès en librairie et font la joie de Ring, l’éditeur d’Obertone.

La France Interdite de Laurent Obertone
Laurent Obertone, l’auteur de “La France Interdite”

“La France Interdite” est publiée en 2018 et complète la trilogie sur la France en proposant l’enquête la plus complète sur le sujet le plus tabou en France depuis plusieurs décennies : l’immigration. “La France Interdite” est divisée en plusieurs parties, qui documentent chacune un impact différent de l’immigration sur la France et la population française.

Nous allons étudier plus en détail chacun de ses arguments dans cet article : 

Le Grand Remplacement mis en évidence dans “La France Interdite”

Dans le premier chapitre de “La France Interdite”, Obertone prouve par les chiffres que le Grand Remplacement est en marche, et que le phénomène migratoire des dernières décennies en France est totalement inédit en comparaison des 15 siècles précédents. Il tort ainsi le cou à l’idée selon laquelle la France aurait “toujours été une terre d’immigration”. 

 Rappelons qu’on peut définir le “Grand Remplacement” comme cela : c’est l’idée selon laquelle la proportion d’individus d’origine extra-européenne augmente en France depuis les 50 dernières années et continue d’augmenter. Obertone étudie à la fois les stocks et les flux, en utilisant les données de l’Insee et les chiffres des démographes comme Michèle Tribalat. Il arrive notamment à la conclusion qu’environ une personne sur 5 en France fait partie de la “diversité visible”.

Grand Remplacement prénoms arabo-musulmans
Le Grand Remplacement par les naissances et le taux de prénoms arabo-musulmans

Obertone montre également que le Grand Remplacement se fait désormais principalement par les naissances, en étudiant l’augmentation du pourcentage de prénoms arabo-musulmans parmi les naissances et l’augmentation inquiétante du pourcentage de nouveaux-nés dépistés à la drépanocytose, une maladie qui ne concerne quasiment que les extra-européens originaires d’Afrique.

L’effondrement du capital économique

La 2e partie de “La France Interdite” s’attache à démontrer que l’immigration des 40 dernières années représente un gouffre économique pour la France. L’idée reçue selon laquelle “l’immigration est une richesse” est donc entièrement mise à bas par Laurent Obertone.

 Il cite notamment toutes les études qui ont été faites dans l’objectif d’évaluer le coût de l’immigration, et montre que bien souvent, le bilan calculé est très largement négatif et que les études qui aboutissent à un bilan positif ne prennent pas en compte un grand nombre de coûts. “La France interdite” rappelle également qu’il ne faut pas amalgamer toutes les formes d’immigration, car l’impact d’un ingénieur australien blanc et d’un réfugié soudanais sur la France n’est pas du tout le même…

 Obertone met en avant le fait que le taux de chômage et d’inactivité des allogènes originaires d’Afrique est nettement plus élevé que celui des Français natifs, et que les premiers perdants de l’immigration sont les classes populaires blanches françaises, puisque leurs salaires sont tirés à la baisse par une concurrence avec les immigrés.

 Pour finir, “La France Interdite” fait la liste de tous les paramètres habituellement oubliés lorsqu’on essaie de calculer le coût de l’immigration, alors que ces paramètres représentent des coûts considérables : évasion sociale colossale, coût de l’immigration clandestine (travail au noir, etc), coût de la politique d’asile, coût des étudiants étrangers, coût des migrants en matière de santé, coût de la paix sociale (qui est en réalité une paix raciale), coût de la propagande (les affiches ou les spots télévisés destinés à vous rendre cosmopolites, etc), et enfin le coût de l’insécurité, qui est considérable.

L’effondrement du capital social

Le troisième point que Laurent Obertone étudie en détail dans “La France interdite” est la chute de ce qu’il appelle le “capital social”. Dans cette partie, il montre notamment que la diversité raciale au sein d’un pays n’est pas une richesse, mais qu’elle mène bien au contraire à des multiples problèmes et conflits. 

 Il montre que le vivre ensemble ne fonctionne pas et aboutit bien souvent à un échec total. Voici quelques uns des éléments mis en avant par Obertone : 

  • Depuis que la France est devenue un pays multiracial, la criminalité a explosé dans le pays.
  • Le sociologue de gauche Robert Putnam a découvert après plusieurs années de recherches fouillées que plus la diversité ethnique grandit dans un pays, plus la confiance entre les individus s’affaiblit. Non seulement la confiance interethnique est plus faible qu’ailleurs, mais la confiance intra-ethnique aussi.
  • La France montre tous les signes de l’effondrement de son capital social : les Français se désintéressent de l’actualité, de la vie publique, perdent peu à peu confiance en leurs représentants, en leur justice, en leurs élites, en leurs médias, en leurs concitoyens. Ils votent moins, rechignent à payer leurs impôts, à respecter les lois élémentaires de civisme.
  • L’ethnocentrisme positif et négatif est un trait naturel que les humains ont en eux dès leurs premiers mois.
  • Prétendre que les gens rejettent l’hétérogénéité “parce qu’ils ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas” est une assertion sans fondement. De nombreuses études ont montré que plus les gens vivaient à proximité d’autres minorités, plus ils développaient de l’hostilité et des préjugés à leur égard.
  • Un partitionnement ethnique apparaît systématiquement dans toutes les sociétés multiraciales. Quoi que fassent les gouvernements, les immigrés de culture différente se “parquent” et se “ghettoïsent” tout seuls.

L’effondrement du capital humain

 Laurent Obertone ose courageusement aborder dans “La France Interdite” le sujet du QI et des différences raciales d’intelligence. Il rappelle les définitions du QI et de l’intelligence et leur pertinence à la fois à l’échelle individuelle et à l’échelle de la société : un plus haut QI est associé à des dizaines d’indicateurs de réussite et de traits désirables, qu’il s’agisse du revenu moyen, de l’espérance de vie plus longue, de la réussite académique et professionnelle ou d’un plus faible taux de criminalité. De même, les QI nationaux sont corrélés au PIB, à l’indice de développement humain, à la qualité des institutions, au nombre de scientifiques et d’ingénieurs, etc. 

 Or, les QI des immigrés originaires d’Afrique sont en moyenne inférieurs au QI des Européens natifs, ce qui implique que l’immigration récente fait baisser le QI national en France, et cela a des répercussions négatives considérables sur le pays, à commencer par un coût économique grandissant (mais jamais pris en compte dans les calculs du coût de l’immigration).

 Laurent Obertone aborde également un autre problème qui n’est pas uniquement lié à l’immigration, et qui est la baisse de QI dans les pays occidentaux, qui est la conséquence d’une fertilité dysgénique des autochtones eux-mêmes : les femmes issues des classes sociales les plus aisées ont en moyenne moins d’enfants, et les ont plus tard que les femmes issues de classes socioprofessionnelles populaires. “La France Interdite” cite en particulier les travaux de l’excellent Michael Woodley of Menie, scientifique écologue qui est notamment à l’Editorial Board de la revue “Intelligence”.

Dans cette partie sur l’effondrement du capital humain en France sous le poids de l’immigration, Laurent Obertone prouve également que la discrimination systémique envers les immigrés relève du mythe le plus complet, et qu’au contraire la seule discrimination qui est massivement appliquée par les institutions est une discrimination envers les Blancs, les Français de sang. Vous pouvez par exemple lire cet article pour avoir une idée de l’antiracisme systémique des grandes multinationales. 

L’effondrement du capital moral 

Enfin, Laurent Obertone évoque ce qu’il appelle la chute du capital moral, en mettant en avant le fait que les Blancs semblent se complaire dans leur disparition progressive, et que cela est une bon indicateur de la catastrophe morale qu’implique la religion de l’antiracisme : ne plus vouloir vivre ou se reproduire correspond à une impasse évolutive, qui est le stade le plus fou de l’ethnomasochisme

 Obertone illustre son propos par les déclarations des progressiste hystériques qui savent qu’en affichant leur vertu aux yeux du monde, ils peuvent grimper dans la nouvelle hiérarchie politico-médiatique : la hiérarchie de la morale. Montrez au monde que vous êtes heureux d’accueillir des milliers de réfugiés en France (tant qu’ils ne viennent pas dans votre quartier), et vous serez béni par l’église de la diversité. Gare à vous en revanche si vous affirmez que vous n’êtes pas ravis de voir déferler des milliers de Subsahariens, car vous serez alors violemment ostracisés par la classe dominante. L’injure ultime serait de proclamer que “la vie des Blancs compte” aussi : pour un tel acte, vous serez tout simplement licencié

Banderole "White Lives Matter"
Le genre de banderole qui peuvent vous valoir d’être licencié…

 “La France Interdite” s’attache également à démolir le mythe de la “démocratie”, qui n’est qu’un acte de foi, car il n’est pas bien difficile de démontrer que la France n’a plus grand chose de démocratique, et qu’au contraire la démocratie réelle est bien souvent évitée par l’oligarchie qui en a une peur bleue. 

Conclusion sur “La France Interdite”

 Dans cet article, j’ai résumé l’excellent ouvrage “La France Interdite” de Laurent Obertone, qui est une grande enquête sur l’immigration en France, qui aborde le sujet sans s’imposer de tabou et en étudiant objectivement la pertinence de tous les dogmes de la religion de la diversité. On s’aperçoit alors que l’immigration en France (en réalité, l’immigration africaine) a un impact négatif considérable, que ce soit sur l’économie, sur le capital social, sur le capital humain, ou encore sur le capital moral. 

 Je vous invite très fortement à vous procurer un exemplaire de “La France Interdite” si ce n’est pas encore fait, car c’est de loin l’étude la plus complète qui ait été faite sur ce sujet. J’utilise bien souvent les travaux d’Obertone pour rédiger mes articles sur l’immigration, en m’attachant à mettre en avant les arguments les plus solides et les plus percutants pour invalider les croyances antiracistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *